Institut de Développement des Compétences et des Ressources à Toulouse
Vous êtes ici ActualitésVAKOe et VAKOi, perception, représentation et langage

VAKOe et VAKOi, perception, représentation et langage

 

facebook twitter LinkedIn
vendredi 24 janvier 2014 • Articles relatifs à la PNL
VAKOe et VAKOi, perception, représentation et langage

Percevoir, Penser, Communiquer : l'éclairage de la PNL

Comment percevons-nous ?

Nous percevons le monde par l’intermédiaire de nos cinq sens : visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif.

La combinaison des ces cinq sens V, A, K, O, G constitue notre système de perception.

La PNL code ce système de perception VAKOGe ou externe puisqu’il s’agit de percevoir les informations qui nous parviennent de notre environnement et donc de l’extérieur.

Comment pensons-nous ?

Nous utilisons également nos sens pour nous représenter le monde, pour penser.

Ainsi, nous pouvons évoquer un lieu que nous aimons, par exemple le bord de mer, et le visualiser. Nous pouvons entendre le bruit des vagues, ressentir en imagination la chaleur du soleil, respirer, toujours en imagination, les  odeurs associées à ce lieu et avoir sur la langue le goût du sel alors que nous nous imaginons en train de nous baigner.

Nos sens, lorsque nous les utilisons pour penser, constituent notre système de représentation ou VAKOGi pour interne.

Comment parlons-nous?

La plupart d’entre nous utilisons préférentiellement l’un de ces cinq sens, même si les quatre autres restent actifs.

Cette préférence nous a fait développer un vocabulaire généralement plus riche en ce qui concerne les expressions connotées dans ce canal, c’est-à-dire dans le registre dans lequel nous avons une plus grande finesse de perception et de représentation (principalement les verbes, adverbes, adjectifs).

En voici quelques exemples... et une devinette : quels sont les systèmes de représentation évoqués dans chacune des phrases suivantes?

  • Son explication était lumineuse.
  • Moi, je ne l'ai pas trouvée très claire.
  • J’ai besoin que ça bouge.
  • J’entends bien.
  • C'est un élève brillant.
  • Une petite balade, ça vous dirait?
  • L'ambiance était pesante.
  • Il a raconté une histoire savoureuse.
  • Je n'ai pas vraiment goûté sa plaisanterie
  • Où tout cela va-t-il nous mener ?     
  • Il me prend la tête !
  • C'est une réaction touchante.

Comment écouter?

En écoutant attentivement notre interlocuteur, nous pouvons repérer les expressions de langage significatives de son système de représentation principal, et ainsi nous synchroniser.

Synchronisation et PNL

 

Se mettre ainsi, dans l’échange, « sur la même longueur d’onde » facilite la compréhension et permet d’affiner son questionnement.

Par exemple, on peut demander à un visuel si l’explication est suffisamment claire, à un auditif si elle lui parle, à un kinesthésique s’il la sent bien !

Cette synchronisation verbale est également très utile lorsqu’il est question de transmettre une explication à un ensemble de personnes : l'utilisation d'un vocabulaire varié dans les différents systèmes, permet de s'adresser aux cinq canaux de perception et de représentation.

Plus on dispose de moyens pour le dire, plus on a de chances de se faire comprendre !

Attention ! Notre canal préférentiel peut constituer un filtre qui nous fait n’entendre que ce qui nous parle et méconnaître les expressions qui rendent compte du canal dans lequel notre interlocuteur s’exprime.
D’où l’importance d’écouter… de toutes ses oreilles !

 

Pour en savoir plus, découvrez le module 1 du Technicien en PNL.

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

Article(s) Connexe(s)